Terribles aveux de Sira Dramé : «Pourquoi j’ai enlevé bébé Aïda»

Iamsef
Iamsef 27 juin 2022
Actualisé 2022/06/30 at 5:56

La disparition, lundi dernier, de «bébé Aïda» a ému le Sénégal. La fillette, aperçue pour la dernière fois devant chez elle à Pikine Tally Bou Makk, a été retrouvée vendredi dernier dans un appartement à Pikine Icotaf. Elle dormait tranquillement dans une chambre, portant des habits tout neufs.

D’après Libération, qui a révélé en exclusivité l’issue de l’affaire, la ravisseuse de l’enfant se nomme Sira Dramé. Une commerçante gambienne de 28 ans établie au Sénégal depuis sept mois. Elle est mariée à un immigré. Arrêtée et placée en garde à vue, elle est passée aux aveux, selon le journal.

Ses confessions sont poignantes. Sira Dramé assure n’avoir jamais eu l’intention de s’en prendre physiquement à bébé Aïda. «Je ne lui ai fait aucun mal. Au contraire, je la traitais comme l’enfant que je n’ai pas eu la chance d’avoir», a-t-elle déclaré lors de son interrogatoire à la police.

Sira Dramé jure qu’elle n’a pas prémédité son coup : «C’est quand je l’ai vue toute seule devant la maison que j’ai été tentée. Je voulais un enfant, je voulais combler un vide. J’ai vu la petite et je ne pouvais plus me contrôler.»

Poursuivant son récit, la jeune dame ajoute : «Dans un premier temps, je lui ai acheté un bonbon dans une boutique. Et nous sommes ensuite parties. Plus elle passait du temps avec moi, plus je la voyais comme mon propre enfant. Je ne voulais plus qu’elle me quitte.»

Sira Dramé a été trahie par une caméra de surveillance de l’agence Cofina du marché Zing. Elle apparaît dans la vidéo tenant un enfant dans ses bras. Lorsque les policiers ont été alertés par une vendeuse de tissus, qui a subitement remarqué la présence d’un enfant dans un appartement voisin à Pikine Icotaf, ils n’ont eu aucun mal à reconnaître la mise en cause.

Sira Dramé a fait deux fausses couches, d’après Libération. C’est sans doute pourquoi en perquisitionnant son appartement, les enquêteurs ont trouvé une valise remplie d’habits de bébé. Elle a confié aux policiers qu’elle gardait la valise depuis plusieurs mois.

Elle est poursuivie pour enlèvement et séquestration d’un enfant mineur.

SENEWEB

Partagez cet article
laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.