Kédougou : 4 filles tirées d’un réseau de prostitution

Iamsef
Iamsef
Les policiers du commissariat d'Avignon contrôlent des prostituées au bord des remparts à Avignon . MOSAIQUER LES VISAGES DES POLICIERS ET DES PROSTITUEES

La Police nationale a réussi à tirer quatre filles des mains d’une bande organisée qui les contraignait à la prostitution, à Bondala, une localité située dans la commune de Missirah Sirimana (Kédougou, Est), a appris jeudi,

l’Aps. «Cette fois-ci encore, quatre filles ont été sauvées par la police de Bondala, suite à une descente sur le terrain. Elles sont confiées actuellement à l’Ong La Lumière», a indiqué à l’Aps, une source policière qui assure qu’une enquête a été ouverte à ce propos. Selon plusieurs témoins, dans les sites d’orpaillage de la région, des jeunes filles, parfois en provenance de pays limitrophes, «sont contraintes à des pratiques sexuelles forcées connues de tous». Un groupe organisé avait réussi à implanter cette activité illégale à Bondala, mais génératrice de revenus dans cette zone. Cette bande organisée était dirigée par des femmes qui avaient réussi à développer un vaste réseau de trafic et traite de personnes entre le Sénégal et des pays ouest-africains.

Partagez cet article
laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

adbanner